Le cinéclub « Univerciné » de l’association Cinewax à la Sorbonne Nouvelle

Cinewax, le cinéma qui crée des ponts entre les cultures.

Créée en novembre 2014, l’ambition du cinéclub « Univerciné » de l’association Cinewax est de promouvoir les cultures africaines par l’organisation de séances régulières dans des cinémas. L’objectif est de créer un pont culturel entre les pays grâce au septième art – mais pas que. A long terme, Cinewax souhaiterait créer un réseau de salles de cinéma au Sénégal, dans une démarche de démocratisation de la culture et de création d’emplois.

Aujourd’hui les cinémas y sont quasi-inexistants. On dénombre une salle de cinéma pour 6 millions d’habitants. L’association compte bien remédier à cela en créant des espaces culturels où les jeunes pourront se réunir, se cultiver ou même se former aux métiers de l’audiovisuel.

Cinewax c’est donc une formidable association, jeune et dynamique, qui crée du lien entre des cultures différentes grâce à des projets cinématographiques engagés.

14890389_1135232613239527_1506142613016039044_o

Les sociétés africaines en mutation

Cette année, la programmation du festival Cinewax questionne les identités et les évolutions des sociétés africaines. Dans cette optique, le mercredi 2 novembre 2016, une projection d’un des chefs d’oeuvres du réalisateur sénégalais Ousmane Sembène, Ceddo, a eu lieu à l’université Sorbonne Nouvelle – Paris 3.

Ousmane Sembène est indéniablement le fondateur d’un cinéma africain contemporain. En 1966, avec le film La Noire de …, il devient le premier africain noir à réaliser un long-métrage. Très connu pour son engagement politique et social, il est à l’origine d’une prise de conscience, par le biais du cinéma, des mutations subies par les sociétés d’Afrique de l’Ouest.

Réalisé en 1977, le film Ceddo, relate les troubles politiques et religieux au sein d’un royaume sénégalais. L’enlèvement de la fille du roi déclenche des conflits entre musulmans, chrétiens et animistes, qui auront une fin macabre. Sur fond de fresque historique, Ousman Sembène dénonce, à travers les habitants Ceddo, la caste des paysans pauvres et animistes ainsi que l’exploitation des africains pendant la colonisation. Il remet également en question les fondements légitimes de l’islam et du christianisme, religions qui ont tendance aujourd’hui à se présenter comme les religions naturelles des africains ; or, le réalisateur montre ici qu’elles se sont imposées par la force et la contrainte et pour des raisons plus économiques et démagogiques que spirituelles. Ceci explique certainement pourquoi le film a été interdit à la projection et à la diffusion au Sénégal jusqu’en 1984 par le président Léopold Sédar Senghor. C’est à la fois un film subversif, engagé et d’une grande richesse historique. A voir absolument si l’on souhaite en savoir davantage sur la culture sénégalaise.

 

Retrouvez toutes les actualités de Cinewax sur leur site internet : http://www.cinewax.org
et sur leur page Facebook : https://www.facebook.com/Cinecinewax/
L’événement à la Sorbonne Nouvelle : https://www.facebook.com/events/111584205982638/

 

Nous avons participé à la soirée d’Etudiants et Développement mardi 25 octobre 2016

Depuis plusieurs années, AP2i s’engage aux côtés du réseau nationale Etudiants&Développement en incitant notamment les anciens et nouveaux bénévoles à participer à leurs nombreux événements et formations.
Plus qu’un simple partenariat, AP2i apporte au sein de ce réseau un point de vue spécifiquement lié à l’ingénierie de projets artistiques interculturels et bénéficie de l’expérience d’Etudiants & Développement dans le domaine de la solidarité internationale.

Chaque rencontre est enrichissante, comme en témoigne Meghan, nouvelle bénévole chez AP2i qui a participé à l’événement de rentrée du réseau mardi 25 octobre à la Maison des Initiatives Etudiantes de la Ville de Paris.

14720597_10153852012121712_2297337409676850802_n

En tant que nouvelle bénévole d’AP2i, j’ai eu la chance de participer mardi dernier à la soirée de rentrée d’Etudiants et Développement, qui avait pour but de présenter évidemment l’association, mais surtout de faire connaître le réseau richissime d’associations d’Ile de France et par la même occasion ses membres. Car en effet, Etudiants et Développement (E&D) c’est une association nationale de solidarité internationale et d’éducation populaire, qui anime un grand réseau national d’associations porteuses de projets. In somma, E&D, c’est un réseau porté par les jeunes et pour les jeunes, avec comme vocation de nous faire évoluer dans un monde meilleur, car eux ils ont compris que si on ne se bougeait pas, eh bien personne le ferait à notre place.

Le programme de la soirée se constituait donc de 4 ateliers autour des 4 grands thèmes auxquels réfléchir lorsque l’on monte un projet : « moi » (parce qu’on aime bien être un peu égocentrique on va pas se mentir), « le contexte » (c’est important de savoir où l’on met les pieds), « nos actions » (eeeeeh action!), « les partenaires » (car tout seul on avance moins vite et moins bien). Autour de petits jeux, nous avons pu débattre autour de nos diverses conceptions de l’interculturalité ; partager nos peurs et nos doutes concernant nos projets ; discuter de nos expériences respectives et de nos envies. Le nombre de participants étant important, et le temps manquant, nous n’avons pas pu approfondir tous les sujets comme je l’aurais souhaité, toutefois cette soirée fut très enrichissante.

En tant qu’étudiante en M2 Gestion de projets interculturels, je trouvais extrêmement intéressant d’avoir enfin un vrai cadre réel pour penser l’interculturalité, en dehors des murs de l’université et des théories parfois rébarbatives que nos chers professeurs s’époumonent à nous inculquer. Pour une fois, j’ai pu me sentir vivante et actrice d’un mouvement. Je vous rassure je n’ai pourtant pas révolutionné le monde durant cette soirée, mais j’en suis sortie motivée comme jamais, la tête chargée d’espoir, et avec l’envie de moi aussi contribuer à quelque chose d’englobant, de fort et de puissant. Grâce à ce réseau, tu échanges avec des personnes qui te sont totalement inconnues sur des sujets qui te tiennent à cœur, car tout comme toi elles ressentent le besoin de faire quelque chose de bien, de petit, de beau, de grand, d’écologique, d’artistique, de solidaire, de marrant, pour nous, pour toi, ou pour eux : pour améliorer le quotidien de ces autres gens sur notre planète. En participant à cette soirée, j’ai enfin eu le sentiment que quelque chose était possible, que je pouvais appartenir à une communauté utile. Car l’entraide représente la base de ce réseau : c’est l’occasion de parler de ton projet et de demander, à ceux qui sont peut-être déjà passés par là, leur avis, leur expérience, leurs moyens, ou de te donner des idées pour faire naître ton projet s’il n’était pas défini.

Cette douce soirée d’automne était donc comme une jolie bouffée d’air frais, car l’on en ressort en se disant que finalement des alternatives existent, comme celui d’un autre monde, que celui tout noir que les médias s’échinent à nous dépeindre : celui auquel j’aspirais mais que je ne parvenais à distinguer, celui de la jeunesse, de l’art, de la culture, de la diversité, de la créativité, de la concrétisation.

Si vous aussi vous voulez rejoindre le mouvement, ou prendre une petite bouffée d’air frais juste comme ça de temps en temps, je vous invite à regarder le programme de la semaine de la Solidarité Internationale du 14 au 22 Nombre, ainsi que de vous rendre au WEED (Week-End d’Etudiant & Développement) le 3 et 4 décembre, pleins de belles surprises et rencontres vous attendent. Ou passez simplement voir à la Maison des Initiatives Etudiantes, les associations qui y siègent et qui seront ravies de vous recevoir.

Meghan Common

Un dîner interculturel ouvre la saison 2016-2017 !

Mardi se tenait le premier dîner interculturel de la saison 2016-17 d’AP2i.
Nous étions heureux d’accueillir nouveaux et anciens au Raymond Bar dans le centre de Paris pour partager talents culinaires petits et grands.

Les animations avaient laissé place aux discussions animés, les participants étant trop heureux de se rencontrer, se retrouver et partager leurs expériences de ces derniers mois.

Cette rencontre informelle faisait suite à la rencontre formelle de début octobre où les co-présidentes avaient présenté l’association en général et sa saison en particulier.

Vous avez loupé la réunion de rentrée et ce premier dîner interculturel mais vous seriez intéressé de participer et vous engager ? Pas de souci !
Envoyez nous un mail à contact@ap2i.org et nous vous renverrons toutes les informations nécessaires ! 🙂

Communiqué d’AP2i

Les membres d’AP2i se joignent aux nombreuses voix qui s’élèvent pour soutenir toutes les victimes des actes terroristes ayant eu lieu vendredi 13 novembre 2015 au soir en Seine-Saint-Denis et à Paris.

Rappelons-nous qu’il vaut mieux répondre à la peur par plus de démocratie, de liberté et de tolérance.

« Imagine all the people living life in peace » – John Lennon

Paris, le 14 novembre 2015

Merci à Bertille Violain pour cette illustration.

paris

AP2i revient pour sa 5eme édition du Dîner Interculturel !

Suite à nos derniers succès, nous sommes de retour plus motivés que jamais pour partager un moment dégustatif et interculturel en votre compagnie.
Le principe reste le même ; amène AP2i revient pour sa 5eme édition du Dîner Interculturel !

Suite à nos derniers succès, nous sommes de retour plus motivés que jamais pour partager un moment dégustatif et interculturel en votre compagnie.

Le principe reste le même ; amène un plat emblématique de ta région, de ton pays, ou tout simplement un plat d’un voyage passé, afin de le faire partager, que l’on puisse vivre tous ensemble une expérience interculturelle.

En bonus, la soirée sera rythmée par quelques activités : un quizz interculturel & une playlist internationale.

Alors si ton ventre s’est réveillé à la lecture de ces quelques phrases, si ton imagination s’est emballée, et si tu es guidé par le désir ardent de la découverte autour d’un bon verre, c’est le moment de participer et de venir nous rencontrer !

Révèle-nous tes talents cachés, laisse ton palais parler, et rejoins-nous le lundi 16 novembre à 19h à la Marelle. !un plat emblématique de ta région, de ton pays, ou tout simplement un plat d’un voyage passé, afin de le faire partager, que l’on puisse vivre tous ensemble une expérience interculturelle.
En bonus, la soirée sera rythmée par quelques activités : un quizz interculturel & une playlist internationale.
Alors si ton ventre s’est réveillé à la lecture de ces quelques phrases, si ton imagination s’est emballée, et si tu es guidé par le désir ardent de la découverte autour d’un bon verre, c’est le moment de participer et de venir nous rencontrer !

Révèle-nous tes talents cachés, laisse ton palais parler, et rejoins-nous le lundi 7 décembre 2015 à 19h à la Marelle !

— L’événement Facebook —

La Marelle
20 rue Breguet, 75011 Paris

Interview d’AP2i, réalisée par Radio Sorbonne Nouvelle, lors du Forum des Associations 2015 à Paris 3 – Sorbonne Nouvelle



Merci à Radio Sorbonne-Nouvelle
pour cette interview réalisée lors du Forum des associations de Paris 3 !


Merci à tous ceux qui sont venus nous rendre visite
lors des Forum de Paris 3 et Paris 8:
leur attention nous a fait chaud au coeur et nous encourage
à continuer nos actions avec conviction et bonne humeur !


Nous avons eu le plaisir d’offrir pour la première fois notre activité Sleeveface, et de présenter notre association et nos projets aux étudiants.

Si vous êtes intéressé(e) par AP2i, vous pouvez vous rendre sur notre article ou notre album « Fiches de postes » sur Facebook afin de vous projeter quant aux missions que vous aimeriez accomplir avec nous !

Et pour en savoir plus sur le bénévolat au sein de cette association, vous pouvez :
Nous contacter via notre page Facebook /
Nous envoyez un mail à contact@ap2i.org /
Ou remplir le formulaire sur votre droite /

Participez à la création du label de cinéma « AP2i aime » jeudi 24 septembre !

AP2i vous invite à participer à la création d’un label interculturel de courts-métrages !

Avec “AP2i aime ce court” nous désirons labélliser des courts-métrages qui mettent au cœur de leur sujet le dialogue entre les cultures.
Ils seront ensuite présenter lors de soirées « carte blanche » et ils seront mis à la disposition des festivals et des cinémas d’Ile-de-France.

Nous désirons réunir toutes personnes intéressées par ce Label, par les questions d’interculturalités et par le cinéma lors d’un Café Labo le jeudi 24 septembre dès 19h15.
Chaque participant est invité à apporter sa pierre à l’édifice pour aider AP2i à développer ses critères de sélection de court-métrages et construire ce label.

Nous vous proposons de venir échanger entre professionnels, artistes et particuliers autour des diverses questions qui nous traversent afin de nous éclairer sur le lien qui existe entre cinéma et interculturalité : comment associer interculturalité et cinéma? Comment un Label peut soutenir la diffusion d’un court-métrage?

Nous vous attendons nombreux pour venir discuter de la création de ce Label !

Infos pratiques :
A la Grande Fantaisie, 9 quai de l’Oise, 75019
Dès 19h15.
Evénement Facebook : https://www.facebook.com/events/1644560225784141/

Merci par avance de vous inscrire via le formulaire en ligne afin d’organiser au mieux le Café-Labo !

Le nouveau projet d’AP2i, la création d’un Label pour les courts-métrages interculturels

Cinéma et Interculturalité

Aujourd’hui, le cinéma est devenu un exemple parfait d’une pratique artistique ancrée dans le dialogue entre les cultures. Au fil des années, le cinéma est devenu un art qui s’exporte, qui s’importe et surtout qui se partage au delà des frontières nationales. Aux côtés des films strictement nationaux, nous voyons apparaitre de plus en plus des coproductions internationales faisant intervenir plusieurs pays et créant donc une interaction entre les divers acteurs provenant de ces pays. Ainsi, il est de plus en plus commun de voir un film franco-canadien, ou italien-allemand et encore même franco-belge-italien-anglais-marocain.

Mais alors que le nombres de coproductions internationales augmentent, il faut bien avouer que nous rencontrons tous quelques difficultés quand il s’agit de parler de cinéma bulgare, de cinéma colombien, de nommer un cinéaste suédois, etc.

AP2i veut faire son cinéma !

Ce n’était donc qu’une question de temps avant qu’AP2i décide de se pencher sur la question du cinéma. Depuis sa création, AP2i a toujours été attaché à promouvoir le dialogue interculturel au travers de pratiques artistiques et maintenant nous souhaitons créer notre label de cinéma “AP2i aime” pour apporter notre aide à la diffusion de courts-métrages qui mettent au coeur de leurs sujets l’interculturalité et la rencontre des cultures.

Genre cinématographique peu diffusé mais très riche d’un point de vue quantitatif et qualitatif, le court-métrage a beaucoup à offrir et AP2i souhaitent soutenir leur diffusion grâce à son Label.

Mais qu’est-ce que le Label?

Le Label est le tout nouveau projet d’AP2i qui prend forme petit à petit et autour du quel nous voulons réunir un certains nombres de partenaires pour nous accompagner. Après avoir lancer un appel à participation pour constituer un catalogue de courts-métrages à labéliser, AP2i souhaiterait constituer une équipe de programmation et un jury qui aurait la mission importante de sélectionner parmi ce catalogue un certain nombre de courts qui se verront attribuer l’appellation “AP2i aime ce court”.

Mais conscient qu’un simple label ne suffira pas à promouvoir ces courts, AP2i veut aller plus loin en accompagnant leurs diffusions et leurs circulations auprès de festivals, de cinéma, et d’associations favorisant leurs distributions. Ainsi, nous esperons pouvoir donner une vie à ces courts-métrages qui deviendront des portes-paroles des valeurs de l’interculturalité et du dialogue entre les cultures.
Si vous souhaitez plus d’informations sur le Label ou si vous souhaitez prendre part au projet, contactez-nous à label@ap2i.org et venez assister à notre Café Labo spécial “Label” le jeudi 24 septembre 2015 à partir de 18h30 à la Grande Fantaisie.

Les 400 vues, un projet photographique interculturel

IMG_9050

Les vingt jeunes de Turquie, Roumanie, Slovaquie, Egypte et France se sont imprégnés de l’atmosphère Parisienne du 15 au 28 juin. Ils ont exploré des espaces inhabituels de la capitale tandis qu’ils ont pu en découvrir davantage concernant la photographie et les autres cultures.

Ils ont eu l’opportunité de se promener dans différents endroits de la Ville Lumière avec des spécialistes les guidant au sein de quartiers rarement fréquentés par les touristes.

IMG_9025 IMG_9030IMG_9035 IMG_9040
IMG_9075

De nombreux ateliers pédagogiques ont été organisés, notamment autour de la thématique de l’urbanité qui constitue un leitmotiv pour les séries photographiques.
Les jeunes se sont en effet focalisés sur l’axe « territoire urbain, territoire identitaire » afin d’effectuer leurs compositions.

IMG_9045

Durant les ateliers d’édition, Gabriel Jones et Alice-Anne, deux professeurs photographes ont enseigné aux participants comment aiguiser leur regard sur leur travail. Ils leur ont procuré des conseils ainsi que des outils pour parvenir à sélectionner leurs clichés dans la perspective de les exposer. Au demeurant, chacun a choisi 20 images qui seront présentées au public parisien en 2016.

IMG_9060 IMG_9085

IMG_9080

Des visites de musées (Musée de l’immigration & Maison Européenne de la photographie) ont également été réalisées pour les rendre d’autant plus sensibles aux thèmes en lien avec le projet.

11401245_951077208247167_5338841588465449180_n


IMG_9055

De plus, chaque group leader d’équipe s’est chargé d’animer un atelier de leur choix. Certains avaient pour objectif de renforcer les liens entre les jeunes, tels que des jeux et énergisants pour souder les groupes. D’autres se focalisaient sur la capacité à imaginer et construire un projet à plusieurs. L’idée était de leur montrer la complexité d’un tel challenge. Ils devaient s’écouter mutuellement et apprendre à être sur la même longueur d’onde.